Pour 2022, du courage, beaucoup de courage!

Aurons-nous maintenant le courage nécessaire pour améliorer notre sort et pour enfin changer le monde en 2022? C’est le seul souhait qui me vient en tête après m’être dit que je n’en ferais pas cette année. Des souhaits, «qu’osse ça donne» après tout, à part ne pas les tenir. Jordi Bonet l’avait bien dit à l’époque avec sa phrase célèbre encore gravée, je l’espère, au Grand Théâtre de Québec :

« Vous n’êtes pas tannés de mourir, bande de caves»

Photo de Klaus Nielsen sur Pexels.com

Depuis deux ans, on a tous été confrontés à l’impuissance et à la mort partout dans le monde. Personne n’y a échappé et beaucoup furent atteints. Le virus y est pour beaucoup bien sûr mais il y a aussi l’environnement, la terre elle-même qui crie au secours et qui commence à imploser, il y a les déplacés, les migrants et les sans -toits qui vivent de désespoirs et de famines, il y a toute cette souffrance qui affecte la moitié du monde.  Il y a aussi l’écart entre le Nord et le Sud qui se creuse toujours davantage et toutes les inégalités qui infestent la terre.

 Cela ne peut plus durer, on ne doit plus fermer les yeux. Privés de vaccins, de terre et de biens essentiels, le monde se fracture de plus en plus. Combien de temps cela va-t-il durer encore. Quelles mauvaises conséquences allons-nous encore subir avant d’avoir le courage de bouger mondialement.

Le temps presse et nous n’avons plus beaucoup de temps. Il faudra beaucoup de courage de nous tous pour changer la face du monde. Nous vivons actuellement un moment historique unique et une leçon de vie importante. Tous les signes dont nous sommes témoins indiquent clairement qu’il faut agir vite à tous les niveaux possibles.

Malgré ce constat réel et dramatique, je crois encore en la nature humaine et à notre capacité collective de transformer ces mauvaises nouvelles en opportunités de changement. Cela implique qu’il nous faut sortir de notre passivité flagrante même en temps de Covid ultime. Il faut agir sur les petites choses et sur les grandes choses.

Photo de Markus Spiske sur Pexels.com

Il nous faut nous reprendre en mains, nous responsabiliser au quotidien, arrêter de subir comme des gens trop dociles et résignés au pire. Nous avons le devoir de sauver la nature, le futur et notre âme surtout. La solution est mondiale et locale et elle concerne autant nos valeurs sociales que notre souci d’équité. À égalité, le monde devrait changer pour le mieux, c’est un peu notre seule chance.

Puis il y a les enfants dans tout cela, habiles créateurs d’espoir. Que pensent-ils de ce point tournant qui va changer complètement leur vie pour les années futures. Plus on maintient les jeunes dans l’ignorance et la peur, plus ils seront coupés de leur énergie et de leur créativité plus que jamais nécessaires. Parallèlement, plus la société va perdre de sa force. Il est urgent de les amener dans la discussion, d’entendre leurs idées sur le quoi et le comment faire et d’appuyer leurs initiatives. C’est mon souhait unique pour 2022, aurons-nous le courage d’agir?

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.