Une nouvelle qui rassure

Photo de Matheus Bertelli sur Pexels.com

Trois jeunes des centres de pédiatrie sociale affiliés à la Fondation Dr Julien ont conquis l’auditoire du 10e cours d’été international relatif aux droits de l’enfant (Université de Moncton). Prince, Coralie et Alexis ont présenté avec humour et profondeur leur «Ville des droits de l’enfant» en temps de pandémie qui applique les sept principes de la Convention internationale relative aux droits de enfants. Ils n’y ont pas été de main morte avec des constats issus de leur coeur et de leurs vécus.

Ils ont d’abord souligné avec conviction, qu’ils auraient dû être consultés avant l’imposition de mesures souvent contradictoires et peu convaincantes pour contrer la maladie. Ils ont eu l’impression qu’on jouait au yo-yo avec eux ce qui n’a pas favorisé une adhésion optimale de leur part. Ils souhaitent qu’à l’avenir les jeunes soient pleinement informés et consultés pour une meilleur consensus autour des mesures préventives. L’absence d’une communication claire aurait nui selon eux à une meilleure efficacité des mesures de protection.

En rapport avec leur statut officiel au plan civique, ils ont posé une question choc à tous les participants de la conférence. En tant que jeunes et enfants, sommes nous a) des extraterrestres, b) des futurs citoyens, c) des citoyens à part entière. Une question fondamentale qui en a laissé quelques-uns mal à l’aise même si on a voulu être politiquement correct en répondant une réponse c).

Ils ont souligné à grand trait, la question du «village qui prend soin de ses enfants» à la lumière de ce qu’ils ont vécu en période de pandémie. Pendant cette période difficile, l’isolement obligatoire, les mesures de distanciation et la perte de repères sociaux n’ont pas servi la cause. Pour eux il est clair que quand la communauté ne peut pas jouer son rôle, le «village» ne peut pas les protéger adéquatement ni répondre à leurs besoins. Il s’agit là d’une retombée négative de mesures allant à l’encontre de plusieurs de leurs droits. Par exemple, les enfants confinés n’ayant plus d’accès au «village», se sont retrouvés pour certains, à risque élevé de négligences et d’abus sans que personne ne s’en préoccupe et avec toutes les conséquences que l’on peut imaginer. Pour eux, pas de communauté, pas de village, pas de protection assurée.

En préparation de cette superbe rencontre, on a eu aussi l’occasion de discuter avec eux de leur vision des soins de santé intégrés comme ils les reçoivent dans les centres de pédiatrie sociale en communauté. Ils ont décrit avec finesse ce qu’ils attendent de nous pour respecter leurs droits essentiels:

« Des médecins à l’écoute des enfants et qui cherchent avec eux le meilleur pour assurer leur bien-être».

«Des médecins avec une équipe qui jouent un rôle de deuxième famille, qui nous écoutent et qui prennent le relais au besoin, en complémentarité avec leur famille naturelle»

«Un groupe de personnes qui aide les enfants à s’épanouir sur tous les plans»

«Une aide de proximité pour soutenir l’enfant et ses 41 droits»

«Un endroit pour se confier»

Les enfants ont utiliser toutes les minutes de cette présentation/échange de presque deux heures avec brio, confiance et espoir d’aider à changer le monde. Plusieurs participants ont d’ailleurs mentionné que c’était pour eux, la meilleure présentation de la toute la semaine. Des Haitiens, des Africains, des Européens et des Canadiens, entre autres, on applaudi chaleureusement ces jeunes engagés.

Leurs deux dernières questions portaient justement sur l’évaluation de l’échange:

Avez-vous bien écouté notre présentation? A) Je suis parti pendant la présentation, b)Non je suis trop vieux, c) Oui.

Notre présentation aujourd’hui, vous a: a) ennuyé, b) enrichi, c) intéressé?

L’humour a sa place quand on écoute les enfants, les questions sont claires et la profondeur de leurs réflexions est rassurante. Merci tous les trois, on vous écoute plus que jamais.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.