Souffrances inutiles

Voilà un an qu’on a vu apparaître le mot Covid19. Un an que 5 lettres et 2 chiffres nous suivent partout. Un an que ces mots suscitent peurs, angoisses et désespoirs pour beaucoup d’entre nous. Les mots associés, confinements, mesures, statistiques, décès et maintenant couvre-feu nous empêchent de vivre normalement et de dormir en paix. Un an que des messages de peurs et de catastrophes défilent continuellement dans les médias et dans la prise de parole quotidienne de nos dirigeants.

Nous on veut seulement lire et entendre d’autres nouvelles, bonnes et mauvaises , mais sans lien avec Covid 19. Que se passe-t-il dans le monde actuellement, est-ce que la terre tourne encore dans le bon sens, comment l’être humain utilise-t-il sa créativité, par exemple? Mais on continue de nous imposer des images et des videos qui nous ramènent à la peur et on ne peut même pas faire skip après 5 ou 10 secondes. On nous impose des nouvelles qui nous épuisent et qui nous empêchent de nous changer les idées. J’en suis à fermer la radio et la télévision pour ne plus les entendre. De quel droit aller aussi loin dans le contrôle de nos vies?

Des enfants, des jeunes et des personnes âgées en souffrent et se posent aussi ces questions. Des épisodes entiers de leur vie leur sont volés pour ainsi dire. Pourquoi on me prive de voir mes grands parents, que je ne reverrai peux être pas? Pourquoi on me prive de voir mon proche en train de mourir au moment où ma présence est si importante? Pourquoi nous empêcher de faire du sport et des activités créatives alors qu’on peut encore magasiner dans des grandes surfaces devenues endroits de rencontres? Pourquoi nous couper de nos raisons de vivre comme êtres humains? N’y aurait-il pas d’autres façons de faire et une façon différente de nous parler et de nous engager? La plupart d’entre nous se conforment et suivent les recommandations de base. Pourquoi agir comme si on était tous coupables?

Est-ce permis???
Photo de Anna Shvets sur Pexels.com

J’en appelle donc au bon sens, au maintien de l’équilibre de vie et au respect des droits fondamentaux. Peux-t-on nous laisser vivre et survivre sans alertes ni agressions médiatiques constantes. On a compris le message, on reste alerte et on se protège, que voulez vous de plus. On est train de se tuer à petits feux, subtilement et de cela on en parle peu, malheureusement.

# faire pour qu’on aille mieux, #prendre soin de nous et de nos proches

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.